Le Grand Cul-de-sac marin

Situé au Nord entre la Grande Terre et la Basse Terre, le Grand Cul-de-sac Marin regroupe quelques territoires littoraux parmi les mieux préservés et les plus représentatifs des Petites Antilles (mangroves, forêts marécageuses, herbiers sous-marins, récifs coralliens...).

En savoir plus: 

La mangrove est une forêt de palétuviers qui s'étend sur les vasières de la bande littorale . En Guadeloupe, les zones de mangrove couvrent environ 8 000 hectares, principalement situées autour du Grand Cul-de-Sac marin et de part et d'autre de la Rivière Salée. La faune est très riche. On y trouve beaucoup d'oiseaux de mer et d'eau douce, sédentaires et migrateurs, ainsi que des crustacés, coquillages, mollusques, bernard l'ermite et poissons. Plusieurs dizaines d'espèces de poissons viennent s'y reproduire puis gagnent le lagon et passent la barrière de corail à l'âge adulte.

Riche de ses 50 espèces de coraux, la barrière récifale de la baie du Grand Cul-de-sac marin est une des plus importantes des Petites Antilles. Les formations coralliennes sont un bon indicateur de qualité écologique. Les récifs coralliens servent non seulement de protection naturelle, mais sont aussi source de reproduction des espèces marines.

Le Grand Cul de sac marin permet d'admirer une grande variété de poissons, dont le poisson-perroquet qui doit son nom à ses dents soudées en forme de bec.

... ou le poisson Ange royal

Les tortues marines qui vivent en Guadeloupe sont aujourd'hui intégralement protégées et bénéficient d'un plan de restauration. On recense de nombreuses pontes sur l'îlet Fajou.

Oiseaux de mer (sternes, frégates, pélicans bruns), de milieux d'eau douce (poules d'eau, martins-pêcheurs), ou terrestres (passereaux), sédentaires ou migrateurs, peuplent le Grand cul de sac marin. On peut y voir également des pluviers dorés et argentés, râles gris, hérons garde boeufs, aigrettes...

En savoir plus: